Comment brancher un va et vient

Bricolage

Comment brancher un va-et-vient ? À moins que vous ne soyez adepte de l’éclairage à la bougie, votre logement bénéficie grandement de vos installations électriques modernes. L’une de nos préférées ? Le va-et vient, qui vous permettra de commander une source lumineuse à partir de deux interrupteurs différents. Nous vous expliquons ci-dessous comment le brancher. En quoi consiste-t-il ?

En quoi consiste-t-il ?

Très courant dans nos logements, le montage en va-et-vient offre la possibilité de mettre sous tension une ou plusieurs sources lumineuses à partir de différents interrupteurs. En raison de sa praticité, on le rencontre par exemple très fréquemment dans les couloirs. Un interrupteur permet ainsi d’allumer la lumière à l’entrée du couloir, puis de l’éteindre au moment où l’on rentre dans sa chambre ou la salle de bain.

Contrairement à un montage simple qui n’en possède que deux, le montage en va-et-vient dispose de trois bornes de branchement. Deux d’entre elles relieront les deux interrupteurs, tandis que la troisième sera connectée à l’alimentation électrique ou au plafonnier. L’installation électrique permet en fait la permutation d’un contact chargé d’orienter la tension vers les 2 bornes.

NB : un montage en va-et-vient permet uniquement de relier deux interrupteurs entre eux. Si vous souhaitez commander l’éclairage à partir d’un plus grand nombre d’interrupteurs, il s’agira d’avoir recours à un montage plus complexe. Si vous ne possédez pas de solides connaissances techniques, la seule solution sera de faire appel à un électricien.

Comment l’installer ?

Avant toute chose, gardez bien à l’esprit que toute opération sur une installation électrique nécessite de respecter un certain nombre de règles de sécurité. Si vous ne vous en sentez pas capable, n’hésitez pas à faire appel à un électricien professionnel. Le premier réflexe à acquérir ? Couper systématiquement l’alimentation électrique générale au niveau du tableau. Par précaution, il est également recommandé d’utiliser des outils isolants.

1re étape : Préparez les interrupteurs

Il existe deux types de pose distincts : la pose en saillie et l’encastrement. La pose en encastrement nécessitera l’utilisation de gaines électriques scellées dans le mur. Réalisée à l’aide d’une meuleuse, d’un ciseau à brique et d’une massette, la saillie sera ensuite recouverte d'enduit de rebouchage ou de plâtre, de façon à ce que l’ensemble devienne parfaitement invisible. La pose en encastrement est la méthode la plus longue à mettre en place, mais également la plus élégante. Elle nécessite cependant d’avoir des connaissances de base en matière de bricolage, d'électricité et de réglementations techniques.

Dans la pose apparente, les conducteurs sont généralement installés dans une moulure ou une plinthe en PVC. Elle est la solution de rénovation la plus simple à mettre en œuvre et présente l’avantage de ne pas dégrader les supports.

Quelle que soit la méthode choisie, les normes françaises imposent une installation à 1,20 m de hauteur. Avant de vous lancer, pensez  également à déterminer des emplacements logiques pour vos interrupteurs, le plus souvent à côté d’une porte et du côté opposé des charnières.

2e étape : Branchez les interrupteurs

Le fil neutre bleu et, éventuellement, le fil jaune et vert de la terre, n’auront pas à être manipulés lors de l’installation d’un va-et-vient. Ils relient en effet directement le luminaire au tableau électrique.

Le fil rouge de la phase part quant à lui du tableau et rejoint le premier interrupteur de l’installation par l’intermédiaire de la borne L.Le retour de lampe se branchera quant à lui à l’aide d’une fil violet sur la borne L du second interrupteur. Deux navettes, qui prendront la forme de fils orange ou noirs, relieront quant à eux les bornes 1 et 2 des deux interrupteurs.

Pour brancher la phase, il s’agira simplement de dénuder le fil sur un centimètre de long environ, puis de l’enfoncer dans le borne. Le connecteur étant automatique, il n’y a le plus souvent aucun vissage à effectuer.

Pour brancher les navettes, la procédure est la même. Rassurez-vous, l’ordre n’importe pas. Chaque fil peut ainsi être relié à l’une ou l’autre borne.

3e étape : posez les interrupteurs et vérifiez l’installation

Une fois les branchements effectués, il faudra nécessairement vérifier le bon fonctionnement de l’installation. Pour cela, rien de plus simple : rallumez l’alimentation électrique générale et testez un à un chacun des deux interrupteurs. Si tout marche correctement, éteignez de nouveau le courant sur le disjoncteur et posez correctement vos interrupteurs, en fonction de sa nature (encastré ou en saillie). Il n’y aura dès lors plus qu’à réenclencher le courant. Vous pouvez désormais profiter de votre nouvelle installation !

Que vous choisissiez une installation en saillie ou encastrée, le montage va-et-vient ne devrait pas mettre plus d'une demi-journée à être mis en place. Pour les spécialistes du bricolage, l'opération ne prendra probablement pas plus d'une heure. Pour les bricoleurs pressés, sachez qu'il est aujourd'hui possible d'avoir recours à un va-et-vient sans fil, installé sans modification à partir d’un montage d'allumage simple.

Et enfin si vous pensez avoir besoin d'aide pour réaliser la fin de vos travaux, n'hésitez pas à vous rendre sur www.bricoco.com et demandez de l'aide à l'un de nos bricoleurs dans la rubrique "Trouver un bricoleur" !