Pose de placo : ce que vous devez savoir

Bricolage

​La pose de placo est aujourd’hui tendance pour qui souhaite sublimer son intérieur. Le placo est en effet un matériau bon marché pouvant servir à bien des fins dans le cadre de votre projet rénovation ou aménagement intérieur. Création de cloisons diverses ou de faux plafonds très esthétiques, transformation de vos combles: il vous est possible de réaliser toutes sortes d’installations personnalisées en optant pour la pose de placo. Voici un guide précis pour une pose comme il se doit.

Choisir un produit de qualité pour votre projet de pose de plaques de placo

La qualité du matériau est primordiale pour des rendus réussis et pour une bonne durabilité. Un placo plus coûteux sera un choix plus judicieux pour des résultats satisfaisants. On distingue par ailleurs différents types de placo en fonction de leurs propriétés principales. Le caractère ininflammable, acoustique ou encore hydrofuge pourra ainsi être mis en avant dans votre choix en fonction des priorités qui sont les vôtres.

Deux techniques de pose de plaques de placo

Deux différentes techniques relativement du même niveau de difficulté peuvent vous servir à poser les plaques de placo dans le cadre de vos travaux : la pose par collage et la pose sur rails métalliques. Le matériel requis varie selon le type de pose, et il vous reviendra de faire le choix le plus aisé en tenant compte des manipulations impliquées pour chaque technique.

Indifféremment de la méthode retenue pour votre pose, veillez à préparer le mur convenablement. Il doit être propre et convenablement dépoussiéré. Les fissures éventuelles devront aussi être rebouchées pour une pose parfaite. Par ailleurs, pour le cas de la pose collé, des murs bien droits se révèlent une condition nécessaire pour des résultats irréprochables.

Outils nécessaires pour la pose de plaques de plâtres sur rails ou structures métalliques

Si le placo est aussi apprécié ces dernières années, c’est notamment en raison de sa grande simplicité de pose. Il n’est pas réellement nécessaire d’être un expert en bricolage pour arriver à créer ces cloisons qui transformeront l’intérieur de votre demeure neuve ou ancienne. Se passer d’un professionnel est le moyen de faire des économies intéressantes supplémentaire sur vos travaux. Cependant, quelques outils seront bel et bien requis pour une pose efficace et de qualité.

Pour réaliser par vous-mêmes votre pose, il faut:

  • Une règle de maçon et un mètre;
  • Un tournevis et une visseuse électrique;
  • De l’enduit pour les jointures et de la peinture;
  • Des montants et des rails métalliques;
  • Un lève plaque de plâtres.

Il faut savoir que le placoplâtre possède des propriétés satisfaisantes en tant qu’isolant phonique et thermique, quand il est doublé notamment. Vous pouvez cependant faire le choix de compléter votre liste de matériel avec des rouleaux d’isolants.

La méthode par étapes pour votre pose des plaques sur des rails métalliques

Pour la pose d’une cloison nouvelle ou pour toutes ces réalisations faisables grâce à ce matériau, l’essentiel pour un projet réussi est de faire preuve de la bonne méthode. Cela vous permettra d’éviter toute approximation, mais également de gagner un temps précieux pour vos travaux.

L’ossature

Les plaques de plâtre à poser pour vos créations diverses devront tenir sur une ossature précise. Cette structure de soutien peut être constituée de bois, à condition que vous soyez en mesure de réaliser les travaux requis pour modeler le bois. Sinon, les rails métalliques communément utilisés pour remplir le rôle d’ossature sont un choix judicieux et pratique.

La première étape de pose de vos plaques consiste ainsi en la pose de cette ossature à l’endroit souhaité. Pour Une cloison séparative par exemple, les deux rails métalliques seront positionnés de manière parallèle. Un rail au plafond sera positionné dans le même alignement que le second rail situé au sol. Pour leur fixation, des chevilles ou des vis sont nécessaires pour une bonne tenue. Des montants métalliques doivent être positionnés à l’intérieur de ces rails. Fixez-les dans un intervalle régulier d’environ 60 cm, pour une ossature convenable.

L’étape de pose de ces rails d’ossature est délicate et devra être réalisée avec le soin le plus minutieux. Votre mètre ruban vous servira à vérifier les mensurations indispensables pour garantir les parfaites équivalences nécessaires pour un travail irréprochable. Prenez donc le temps de tracer vos mesures au préalable, pour démarrer les travaux sur une base fiable.

Pose de plaques de placo sur rails métalliques : l’étape de l’isolant

L’ossature étant bien fixée, l’étape suivante concerne la pose de l’isolant. Celui-ci peut être posé directement à l’intérieur de vos montants métalliques précédemment installés. Il convient de noter que ce matériau n’est pas indispensable. Si vous faites le choix de le poser, ce sera à vous de décider du meilleur isolant selon vos préférences et votre budget défini. Qu’il s’agisse de laine de roche, la laine végétale ou animale, les performances de votre couche d’isolant constitueront une plus-value pour le confort dans votre intérieur.

La pose du placo proprement dite

Pour la pose des premières plaques de placo sur la structure métallique, il est recommandé de faire preuve de rigueur. Un travail minutieux permettra de ne pas s’y reprendre plusieurs fois avant d’obtenir le rendu impeccable souhaité.

  • Veillez bien à aligner correctement les plaques sur toute la longueur de l’ossature. La première plaque de placo devra être bien appliquée contre la surface du plafond. Assurez-vous que la plaque est bien droite, puis fixez-la en utilisant la visseuse.
  • Il est conseillé de ne pas visser trop fort. Il est suffisant que la tête de la vis soit en contact avec la surface cartonnée de votre plaque. Une pression excessive pourrait en effet abîmer inutilement votre placo.

Le lissage des joints

En dehors de leur dimension purement fonctionnelle et pratique, les plaques de placo sont appréciées pour le rendu visuel attrayant qu’elles permettent d’obtenir. Pour atteindre ce résultat désiré, il sera nécessaire de réaliser un nettoyage minutieux des joints, et de les lisser comme il se doit. Procédez comme il suit:

  • Appliquez l’enduit pour jointure sur toute la longueur des joints, afin de les dissimuler parfaitement.
  • Lorsque le plâtre est complètement sec, vous pouvez poser une bande à joint sur les jointures. Il faudra ensuite la masquer également grâce à une autre couche d’enduit.

Application de la peinture

Après le séchage de l’enduit, il est recommandé de réaliser un ponçage léger. Cela permettra de supprimer toutes les irrégularités inesthétiques. Du papier de verre à grains fins et une pression légère seront suffisants pour obtenir une surface lisse.

Après cette étape, il peut être utile de passer l’aspirateur. Les poussières doivent être éliminées avant de procéder à l’application de la peinture d’accroche en couche primaire. Une fois la peinture appliquée, vous pouvez faire le choix de poser un revêtement donné sur le plâtre ou de vous servir d’une peinture adaptée pour le rendu final souhaité.

Pose de vos plaques de placo collé : la méthode

La technique de pose consistant à coller le placo requiert de disposer d’un cordeau et d’un crayon, de mastic et d’une scie égoïne. De la mousse polyuréthane peu également remplacer le mastic.

  • Effectuez un tracé rigoureux des repères nécessaires à la pose sur le mur, et préparez les plaques de plâtres, ainsi que le matériel.
  • Collez les plaques contre le mur en les y appuyant directement.

Les repères à tracer sur le sol et sur le plafond doivent être réalisés à une certaine distance du mur: elle devra correspondre parfaitement à l’épaisseur des plaques de placo avec une marge additionnelle de 10 mm (cette différence équivaut à l’épaisseur de la colle). Prenez la mesure de la hauteur allant du sol au plafond, avec 1 cm en moins. Les plaques coupées à la dimension convenable avec votre scie, positionnez les plots de colle à 10 cm des bordures, en faisant des rangeant de 4 plots tous les 40 cm.

Une fois les plaques posées sur les cales, redressez-les jusqu’au plafond. Une règle vous servira à bien aplatir les plaques contre la surface du mur. Il faut environ 24h pour que la colle sèche parfaitement.

Informations complémentaires sur les travaux réalisables avec du placo

Comme mentionné précédemment, les aménagements pouvant être réalisés avec le placo sont nombreux. Vos besoins détermineront à quelles fins utiliser ces plaques pour des aménagements personnalisés.

  • Le coffrage sert à dissimuler toutes sortes d’éléments jugés peu esthétiques: fils électriques, tuyaux de canalisations, etc. Vous pouvez réaliser des coffrages sur mesure en découpant le placo dans les bonnes dimensions, pour une pose minutieuse.
  • La création de cloisons ouvre des possibilités infinies pour délimiter des espaces pour une gestion optimale de votre intérieur, ou pour renforcer l’isolation d’une pièce donnée.
  • Les plaques de placo peuvent servir à créer des faux plafonds qui viendront réduire la hauteur d’une pièce, ou pour cacher de vieux plafonds abîmés.
  • Pour une isolation optimale d’une pièce, il peut suffire de poser directement les plaques de placo sur des murs. Cela contribue à améliorer les performances thermiques ou acoustiques de votre local.

La pose de plaques de placo pour ces différentes réalisations requiert un minimum de savoir-faire et de la précision. Recourir à l'expertise d'un professionnel peut être judicieux pour les projets d'envergure.